2 Neurones & 1 Camera

Olivier Thereaux

Signs of Life

Un lion et demi, quelques feuilles, et quelques signes de vie, malgré tout.

Lion statue

Sleeping Lion

Imprint of leaves on the ground

Fall Graffiti

School's walls

Trying to climb over the school's walls

Brick wall

Not just another brick in the wall

Rotten bench with leaves (detail)

This bench is taken.

Pavement

Choose Freedom. We'll help you.

Black Cat

A black cat, in a cemetary. Cliché.

Question

Question?

Avant/Après

Amsterdam

2012-11-08

C'est une chanson de Brel, mais pas celle que l'on croyait. Bien sûr, ils boivent, boivent et reboivent, et pas seuls les marins. La nuit du samedi cent fois écourtée de rires et de cris ivres et enfumés. Mais sur les bords de l'Amstel, c'est sa maison que j'ai trouvée: des tas de fenêtres, et presque pas de murs.

À suivre / 5 photos


Málaga, Spain

2012-12-30

Les préjugés et les gros titres de la presse m'avaient, malgré moi, mis en tête quelques clichés sur Málaga avant même que je n'y mette les pieds…

À suivre / 12 photos


Dans les environs

Divisible City

2013-04-20

Avril 2013. Mes quartiers, plus que mes villes, ont des velleités identitaires.

À suivre / 11 photos


Dérive, Londres

2014-12-31

Février 2013. J’aurais pu me douter que cette dérive n’en était pas une; pas tant un ode au hasard partagé qu’un vecteur d’approche. Un chimpanzé sans combinaison spatiale. Laïka sans harnais. Deux voyageurs de l’espace-temps, faisant fi des distances et des fuseaux horaires.

À suivre / 13 photos


2011: une retrospective en instants

2012-04-09

Instagram, Path, Twitter, Facebook, Flickr et j'en passe — j'étale autant que possible mon ombre numérique ailleurs, et la reconstruis ici, à mon gré, en mes termes. Et si je reprenais tous ces instants maintenant bien loin de leur contexte, et rembobinais leur histoire? Et si je réinventais cette année 2011? Secouer la boîte aux images, et les laisser raconter.

À suivre / 12 photos


London, year one

2012-02-12

Un an dans cette nouvelle ville. Une rétrospective ivre, floue et pleine de grain de ces douze mois entre un sourire au “mind the gap” sur le quai du train me menant d'Heathrow en ville, et une pensée de passage: je vis dans ma troisième (ou quatrième, c'est selon) capabilitiese mondiale. Formidable.

À suivre / 17 photos


Perspective(s)

2011-08-10

Il y a dans notre jardin un papillon qui bat des ailes; C'est si beau, si fascinant que l'on en oublierait tous ces ouragans lointains.

À suivre / 4 photos